Mercredi, mai 24, 2017 - 14:59

Les hôpitaux ont un grand besoin d’énergie, tant pour leurs installations, chauffage et eau chaude. Ces dernières années, de nombreux hôpitaux ont investi dans des techniques durables. C’est également le cas dans l’hôpital universitaire à Anvers (UZA).  Ce mardi 30 mai 2017, notre chef de projet Steven De Vroede et CEO Sébastien Farinotti racontent dans la rubrique Z-Energy sur Canal Z comment la collaboration avec Dirk De Man, chef du service technique de l’UZA, a abouti à un projet de cogénération réussi avec l’optimisation de la production d’eau chaude sanitaire, qui a permis à l’UZA de réaliser d’importantes économies énergétiques.

 

L’UZA est très progressive dans le domaine du développement durable et choisit résolument pour des installations efficaces avec consommation minimale. Ces dernières années ils ont fait un grand nombre d’investissements « verts », y compris un nouveau bâtiment à faible consommation d’énergie, la construction d’un champ de stockage d’énergie de forage, des interventions durables lors les travaux de rénovation, etc..

La cogénération que l’UZA a installée en 2015 en collaboration avec Vanparijs Engineers en est également un bon exemple. L’hôpital était à la recherche d’une solution pour étendre la production de chaleur et en même temps, économiser sur la consommation totale d’énergie. La cogénération de 1560kWe a obtenu une place dans le bâtiment de l’énergie de l’hôpital. Deux réservoirs tampon assurent le stockage de chaleur supplémentaire et le système d’échappement a été construit afin que la chaleur produite par les gaz de combustion peut être récupérée.

Après la construction de la cogénération, l’installation d’eau chaude sanitaire a également été rénovée. La nouvelle installation de production est beaucoup plus compacte et efficace (moins de pertes de chaleur et une température de retour inférieure), ce qui a également bénéficié au rendement de la cogénération et signifie donc une économie supplémentaire substantielle.

Grâce à ces optimisations, le temps de récupération de la cogénération était moins de trois ans. La cogénération est en opération depuis 4 ans maintenant et permet à l’UZA de réaliser une économie d’environ 30 % sur la facture énergétique annuelle.